Le Vietnam est sur le point de manquer son objectif de PIB alors que COVID pèse sur l'économie

HANOI — Le Vietnam risque de rater son objectif de croissance de 6,5% pour cette année, soulignant le virage brutal du pays d’une réussite pandémique à une victime durement touchée.

Le chiffre de croissance pour le troisième trimestre, prévu d’ici la fin de ce mois, est largement projeté à moins de 2% – pire que le même trimestre de 2020. Une vague d’infections et un verrouillage strict du COVID-19 ont pressé le centre commercial sud de Ho Chi Minh-Ville, et les experts préviennent que l’impact pourrait peser sur l’économie au-delà du troisième trimestre à moins que le pays ne parvienne à accélérer les vaccinations.

“Nous nous attendons à ce que la croissance du produit intérieur brut au troisième trimestre ait ralenti à 1,9% en glissement annuel, contre 6,6% au deuxième trimestre, alors que la pandémie a frappé l’économie”, Tim Leelahaphan, économiste pour la Thaïlande et le Vietnam chez Standard Chartered , a déclaré Nikkei Asia.

SSI Securities, basé à Ho Chi Minh-Ville, a également déclaré que le Vietnam pourrait avoir connu un recul au troisième trimestre, notant que le chiffre pourrait être inférieur de 0,8 à 1 point de pourcentage au rythme de 2,69 % pour le même trimestre un an plus tôt.

VNDIRECT Securities, basé à Hanoï, a dressé un tableau encore plus sombre dans un rapport publié le 13 septembre, déclarant : “Nous prévoyons une croissance du PIB au 3T21 à -1,2% en glissement annuel avant de rebondir à 5,7% au 4T21.”

Face aux faibles performances du troisième trimestre, le ministère du Plan et de l’Investissement a abaissé le 14 septembre ses prévisions de croissance du PIB dans une fourchette de 3,5% à 4% cette année si COVID-19 est sous contrôle en septembre. Le ministère a cité des perturbations de la production, des fournitures, des services et des exportations, ainsi qu’une grave pénurie de main-d’œuvre dans les usines, dans sa rétrogradation.

Sur la base de la révision du ministère, l’Assemblée nationale devrait approuver de nouveaux objectifs.

Pendant ce temps, la Banque asiatique de développement a révisé mercredi à la baisse la croissance du PIB du Vietnam pour cette année à 3,8%, en baisse de 2,9 points de pourcentage par rapport à ses prévisions précédentes d’avril.

“Les perspectives à court terme restent difficiles. Le principal risque est la pandémie prolongée, surtout si le taux de vaccination du pays n’augmente pas de manière significative”, a déclaré la banque.

Ho Chi Minh-Ville s’est fixé pour objectif de rouvrir complètement à la mi-janvier, a déclaré VNDIRECT. Certains sous-secteurs des services, notamment l’hôtellerie, la restauration et les transports, pourraient enregistrer une croissance négative au second semestre 2021, a indiqué la société. VNDIRECT a abaissé la croissance annuelle du PIB en 2021 à 3,9%, passant de 5,0 à 5,5%.

Standard Chartered a également révisé ses prévisions pour 2021 à 4,7% contre 6,5%. “Alors que nous nous attendons à ce que la croissance revienne à 5,5% en glissement annuel au T4-2021, nous voyons des risques à la baisse pour nos prévisions – et une baisse potentielle des taux d’intérêt – si l’impact économique de l’épidémie de COVID au Vietnam se prolonge. Un tel scénario pourrait affecter la position extérieure du Vietnam », a déclaré Leelahaphan.

Le 21 septembre, Hanoï a assoupli les restrictions, mais Hô Chi Minh-Ville restera sous verrouillage au moins jusqu’à la fin de ce mois.

Jusqu’à ce que la vague actuelle de COVID-19 frappe le Vietnam fin avril, le Vietnam avait traversé la pandémie relativement indemne. Mais jeudi, le pays avait enregistré 18 584 décès cumulés. À elle seule, Ho Chi Minh-Ville, la plus grande ville avec 9 millions d’habitants, a dénombré 14 246 décès, soit 76% du total national.

La ville a raté la date limite du 15 septembre pour rouvrir après avoir déployé des soldats dans les rues le mois dernier pour maintenir les couvre-feux pendant au moins trois semaines.

Des restrictions prolongées devraient peser sur les usines du pays. Les zones autour de la capitale et du pôle économique sud abritent des usines exploitées par de grandes entreprises étrangères telles que Samsung Electronics, Intel et Nike. Ensemble, ils…

Source link

Newsletter Hebdo

Recevez notre sélection hebdomadaire d'articles publiés sur InfoAsie

You May Also Like

Les États-Unis maintiennent les droits antidumping sur les pangas vietnamiens

Hanoi, 31 mars (VNA) – Le Département du commerce des États-Unis (USDOC)…

Une délégation de militaires japonais en visite au Vietnam

Une délégation de militaires japonais en visite au Vietnam Source

Le Vietnam soutient la déclaration d'urgence sur la nature et l’homme

Hanoi, 24 septembre (VNA) – Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc et…