Exactions contre les Rohingya en Birmanie : Facebook dans le viseur d’un juge américain

Le géant américain des réseaux sociaux avait fermé des comptes de responsables birmans encourageant à la violence contre les Rohingya dans le pays, invoquant la loi américaine sur la protection de la vie privée. Un juge fédéral américain a ordonné à Facebook de publier les archives de ces comptes liés aux exactions de l’armée birmane et de milices bouddhistes contre la minorité musulmane persécutée de longue date, a rapporté jeudi 23 septembre le quotidien The Wall Street Journal.

Dans cette décision qu’il a rendue mercredi, le juge d’un tribunal de Washington, Zia Faruqui, a critiqué Facebook pour son refus de fournir ces documents aux pays qui veulent poursuivre la Birmanie devant la justice internationale, précise le journal. Le juge a estimé que les messages effacés, provenant de responsables birmans, n’étaient pas concernés…

Source link

Laisser un commentaire

You May Also Like

Les images du séisme, du tsunami  et des dégâts sur l’île de Célèbes

Un tsunami a frappé l’île de Célèbes, au centre de l’Indonésie, après…

Le puissant cyclone Fani frappe l’Inde, plus d’un million de personnes évacuées

Le cyclone, qui a fait au moins deux morts vendredi dans l’Etat…

L’OTAN publie son rapport après un raid qui a tué 33 civils en Afghanistan

Les forces américaines ont publié un rapport d’enquête sur le bombardement qui…

Les Travailleurs indochinois de la Deuxième Guerre mondiale

Le 6 septembre sera, à Sorgues, une journée du souvenir, en hommage aux cinq mille Indochinois qui s’épuisèrent, pendant la guerre, dans l’immense poudrerie locale.