lundi, juin 24, 2019
Manifestation du Parti Democrate contre projet de loi sur l'Amnistie - (Bangkok 31 octobre 2013). Photo : Francois May
Les opposants à la loi d'amnistie qui a été votée hier par le Parlement sont rassemblés à Bangkok à l'appel du Parti Démocrate. Ils demandent le retrait de cette loi, qui pourrait ouvrir la voie à l'annulation des condamnations contre Thaksin, et à son retour en Thaïlande.
Il est, parmi tant d’autres choses, un élément particulièrement déconcertant pour les Européens qui passent un certain temps en Thaïlande - un trait qu’il faut bien sûr se garder de généraliser, mais que l’on trouve suffisamment fréquemment pour le relever.
Carte de l'OIF (Organisation Internationale de la Francophonie), avec en vert les Etats observateurs dont la Thaïlande fait partie
Le français sur l’offensive en Thaïlande ? Si l’on s’en tient aux accords entre Paris et Bangkok et au nombre de visites ministérielles, il semble bien que la langue de Rousseau tente de reconquérir le terrain perdu depuis quelques années dans le royaume.
Une révolte des chauffeurs de taxi et de tuk-tuk a poussé les autorités de Thaïlande à fermer provisoirement les agences russes de tourisme de deux plages.
Un ouvrage précis décrit l’enfance et l’adolescence helvétiques du roi de Thaïlande et enrichit la connaissance de ce sujet peu traité.
Le Centre commercial Terminal 21 dans le quartier de Sukhumvit à Bangkok.
Un élément intéressant de l’évolution socio-économique de la Thaïlande ces trente dernières années est que la montée du consumérisme, avec ses malls de luxe poussant à Bangkok comme champignons dans un sous-bois et ses supermarchés oblitérant les rizières en province, n’a pas provoqué de réaction de rejet, même dans une partie réduite de la population.
Bangkok ne veut pas que les Rohingyas restent plus de six mois sur le sol thaïlandais.
Publié le 10 décembre, l’un des rapports les plus crédibles sur l’état du monde donne la vedette à l’Asie, avec la Chine comme locomotive. Prudence…