La chute des subordonnés de l’ancien chef d’état chinois se poursuit

791

Un an après son arrestation en juillet 2015, Ling Jihua, ancien cadre du Parti communiste chinois, a été condamné à la prison à vie pour corruption le 4 juillet dernier.

Ling Jihua était auparavant conseiller de l’ex-dirigeant du PCC, Hu Jintao, et directeur du bureau central du régime chinois. Plusieurs de ses subordonnés suivent aujourd’hui le même chemin que leur ancien patron.

Récemment, deux ex-adjoints de Ling ont été discrètement évincés, dans ce qui ressemblent à une tentative de l’actuel dirigeant du PCC, Xi Jinping, de réduire à néant l’influence de l’ancien cadre.

D’après un communiqué daté de juin, Zhao Shengxuan, ancien directeur-adjoint de l’Académie chinoise des sciences sociales, a été expulsé de son poste pour avoir transgressé la ligne de conduite du Parti.

À noter qu’un communiqué de février mentionnait le départ à la retraite de Zhao, alors le plus ancien des quatre directeurs-adjoints de l’Académie. Suite à ce départ, sa biographie officielle aurait été retirée du site web de l’Académie.

Pendant ce temps, le média d’état Xinhua a rendu public le 20 juillet dernier l’interruption brutale de carrière de Xia Yong. Ce dernier occupait le poste de directeur-adjoint du bureau des affaires légales du conseil d’État. Xinhua écrit qu’il “n’est plus en exercice”, sans avancer de causes particulières, ni évoquer une quelconque mutation, ce qui dans le contexte actuel, laisserait penser à une mise au ban.

Il n’est pas encore clairement établi que Xia Yong soit jugé par les autorités chinoises pour corruption. Le personnage est néanmoins connu d’une association américaine à but non-lucratif pour être impliqué dans la persécution la plus brutale que la Chine ait connue.

Xia Yong (Xinhua)

En 2005, la World Organization to Investigate the Persecution of Falun Gong (Organisation mondiale pour l’investigation de la persécution du Falun Gong, WOIPFG) a identifié Xia comme ayant activement participé à la répression du Falun Gong en Chine.

Le Falun Gong, aussi appelé Falun Dafa, est une pratique spirituelle traditionnelle chinoise, composée de quelques exercices doux et lents, reposant sur les principes moraux d’authenticité, de bienveillance et de tolérance. Elle fût rendue publique en Chine en 1992. Se sentant menacé par la popularité de la pratique — un sondage officiel fait état de 70 millions de personnes pratiquant le Falun Gong en 1999 — le dirigeant du régime chinois de l’époque, Jiang Zemin, lance une campagne d’« éradication » du Falun Dafa, le 20 juillet 1999.

À peine une semaine après le début de la persécution, WOIPFG explique que Xia Yong et d’autres intellectuels chinois issus de l’Académie des sciences sociales, démontaient la réputation du Falun Gong, en utilisant diverses théories marxistes. Xia est par la suite devenu fondateur et cadre supérieur de l’association chinoise anti-culte. L’agence, contrôlée par l’État, avait pour spécialité de répandre la propagande anti-Falun Gong et d’assister les centres de détention, de travaux forcés et de lavage de cerveaux pour convaincre les pratiquants à renoncer au Falun Dafa.

Version anglaise: Subordinates of Disgraced Former Chinese Leader Aide Continue to Fall

Cet article est apparu en premier sur Epoch Times.

Laisser un commentaire