Spitfires UB440 and UB444 en Birmanie
Spitfires UB440 and UB444 en Birmanie Photo: RAF Mauripur Collection

Une équipe britannique de passionnés d’aviation a entamé, avec les autorités birmanes,  la recherche de dizaines d’avions de combat enterrés en 1945.

Après 17 ans de négociations avec les gouvernements successifs de la Birmanie, l’homme d’affaires britannique David Cundall a entamé, à la tête d’une équipe d’experts et de passionnés, la recherche de dizaines d’avions de combat Spitfire, lesquels auraient été enterrés dans des caisses par l’armée britannique à la fin de la seconde guerre mondiale, près de l’aéroport de Rangoon et près de Mytkyina, chef-lieu de l’Etat kachin (nord-est du pays).

Selon le webzine Irrawaddy, David Cundall s’est déclaré «optimiste», lors d’une conférence de presse à Rangoon le 9 janvier, sur les chances de retrouver les kits de ces avions mythiques, dont seulement 50 exemplaires en état de vol existent dans le monde. Dans un premier temps, l’équipe, composée de Britanniques et de Birmans, vérifient que l’excavation n’endommagerait pas des câbles électriques ou téléphoniques ou des réseaux de tuyauterie souterrains. Si le feu vert est donné, l’excavation commencera près de l’aéroport de Rangoon dans quelque jours.

David Cundall estime, précise Irrawaddy, que 36 Spitfires complets mais en pièces détachées pourraient se trouver dans le sous-sol environnant l’aéroport Mingaladon de Rangoon et 18 autres près de Myitkyina, où des premières recherches ont localisé des caisses enterrées. Si la chasse aux Spitfires aboutit, le gouvernement birman obtiendra la moitié des avions retrouvés, l’équipe de David Cundall 30 %. Les 20% restants iront à une firme privée birmane  associée à l’équipe britannique.

Le gouvernement de Grande-Bretagne, puissance coloniale en Birmanie à l’époque des faits, n’a pas demandé à recevoir quoique ce soit. Les Spitfires sont l’un des avions les plus réussis esthétiquement de cette époque et ont acquis une réputation légendaire lors de la Bataille d’Angleterre, lorsqu’ils ont repoussé les vagues de bombardiers de la Luftwaffe venus attaquer le Royaume-Uni en 1940.

Laisser un commentaire