mardi, décembre 18, 2018

Le marché immobilier sous pression de la transparence

 

Hanoï (VNA) – Au Vietnam, le système institutionnel de gestion s’est peu à peu amélioré. Avec notamment la loi sur le commerce immobilier de 2014, la loi sur l’investissement de 2014, la loi sur le logement de 2014, le marché de l’immobilier devient de plus en plus transparent.

D’après Nguyên Van Dinh, secrétaire général d’Association des agents immobiliers du Vietnam, le marché de l’immobilier du Vietnam a tenu une reprise et une croissance rapides après la crise au cours des cinq dernières années.

Des centaines de transactions ont été bien réalisés, ce qui a permis de réduire la pression sur les stocks et de régler les créances irrécouvrables des banques. En particulier, le marché sera stable quand le prix immobilier sera en adéquation avec les revenus des habitants.

Néanmoins, le Professeur associé Nguyên Quang Tuyên, de l’Université de droit de Hanoï, a déclaré: « Malgré des améliorations significatives, le processus de transparence sur le marché immobilier au Vietnam n’a pas été efficace en raison du manque de synchronisme, de cohérence et surtout de non-application et de surveillance ».

Il croit que la transparence du marché immobilier au Vietnam n’est pas à la hauteur des attentes en raison de nombreux facteurs, dont le plus important est le manque d’informations sur les marchés.

Selon Richard Bloxam, directeur mondial des marchés de capitaux de la société JLL (Jones Lang LaSalle, une entreprise américaine spécialisée dans le conseil en immobilier d’entreprise), c’est grâce aux réformes du droit de la faillite que les efforts en vue de contrer les droits de propriété frauduleux et les accords cohérents dans le but de promouvoir les avantages commerciaux, ont fait augmenter la confiance des acheteurs et des investisseurs.

En particulier, le groupe des marchés « super transparents » dans le classement JLL comprend 11 marchés qui ont attiré 75% des investissements immobiliers mondiaux au cours des cinq dernières années. La transparence est donc un facteur clé pour évaluer les activités efficaces des marchés. -CVN/VNA

 

Source

Laisser un commentaire

Must Read

Pierre-Yves Gomez : « Carlos Ghosn ou le mythe de la rationalité sans frontières »

Pierre-Yves Gomez : « Carlos Ghosn ou le mythe de la rationalité...

La globalisation n’a pas fait disparaître les ancrages culturels nationaux, même aux niveaux de pouvoir les plus élevés, pointe le professeur à l’EM Lyon.Source...