L’héroïne est fatiguée : la capitaine Niloufar Rahmani ne veut plus revenir en Afghanistan. Cette pilote de 25 ans devait rejoindre Kaboul, samedi 25 décembre, après quinze mois d’entraînement aux Etats-Unis.

Elle a annoncé la veille y avoir demandé l’asile politique. Mme Rahmani craint pour sa vie et celle de sa famille, elle cite des menaces des talibans et de lointains parents, ainsi que des pressions misogynes au sein de l’armée. « Les choses ne changent pas » en Afghanistan, déclarait-elle dimanche au New York Times, « cela va de mal en pis ».

En 2013, Niloufar Rahmani était devenue la première…
Source link

Laisser un commentaire