Le premier ministre japonais, Shinzo Abe, a appelé, dimanche 8 janvier, le gouvernement sud-coréen à retirer une statue représentant des « femmes de réconfort » érigée, le 28 décembre 2016, devant le consulat japonais dans la ville sud-coréenne de Busan.

Vendredi, Tokyo avait rappelé son ambassadeur en Corée du Sud et son consul dans la ville portuaire méridionale de Busan, à cause de cette statue symbolisant le sort réservé à ces femmes, esclaves sexuelles de l’armée impériale nippone durant la…

Source link

Laisser un commentaire