dimanche, septembre 23, 2018

Les droits de l’homme, épine des voyages présidentiels en Chine

Les visites présidentielles en Chine ne sont pas le meilleur moment pour soulever la question des droits de l’homme. Il faut évoquer les multiples sujets de coopération, dans le cadre du « partenariat stratégique global » noué avec ce pays. Pourtant, le problème du non-respect des droits fondamentaux n’a cessé de s’inviter dans l’actualité à l’approche du voyage d’Emmanuel Macron à Xi’an et Pékin, du 8 au 10 janvier. La Chine du président Xi Jinping continue de distribuer à tour de bras des condamnations disproportionnées, sans aucun souci de procès équitable.

Le militant Wu Gan, dit « le boucher super vulgaire » en raison de sa verve, a été condamné le 26 décembre 2017 à huit ans de prison pour…

Source link

Laisser un commentaire

Must Read