mercredi, novembre 14, 2018

Une élection parlementaire afghane sous tension

Alors que l’Afghanistan connaît ses derniers instants de chaleur avant l’hiver, il régnait encore, à la veille des élections législatives de samedi 20 octobre, une grande incertitude sur l’issue d’un scrutin sur lequel pèsent de lourdes menaces sécuritaires. Les analyses sont, en effet, si divergentes qu’elles prédisent, pour le mieux, un test électoral grandeur nature avant l’élection présidentielle d’avril 2019, permettant de conforter le pouvoir de Kaboul avant d’engager un vrai processus de paix avec les talibans, et, au pire, une organisation si défaillante qu’elle ouvrirait la voie à une nouvelle crise politique paralysant un pays déjà en grande difficulté.

Seule certitude : la crainte des attentats…

Source link

Laisser un commentaire

Must Read