A New Delhi, un brouillard de pollution si dense que les avions ne peuvent plus atterrir

L’ambassade américaine dans la capitale indienne a enregistré dimanche une concentration de 810 microgrammes de particules fines PM2,5 par mètre cube d’air, soit un taux plus de trente-deux fois supérieur aux recommandations.

Source link

Laisser un commentaire

Must Read