Bruxelles et Pékin dialoguent sans se convaincre

Désigner son interlocuteur comme un « rival systémique », un concurrent économique « déloyal », ainsi que comme un acteur majeur de la désinformation et des entorses aux droits humains. Mais, en même temps, affirmer qu’il reste « un partenaire nécessaire », voire essentiel : les réunions entre l’Union européenne (UE) et la Chine ont toujours un peu la même substance mais, lundi 22 juin, les dirigeants des institutions européennes ont usé de formules moins conventionnelles que d’habitude.

Après avoir échangé – par visioconférence – avec le premier ministre Li Keqiang, puis le président Xi Jinping, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et son homologue du Conseil, Charles Michel, voulaient apparemment corriger la vision d’une relation que le haut représentant de l’UE pour les affaires…

Source link

Laisser un commentaire