lundi, janvier 25, 2021

Bruxelles et Pékin dialoguent sans se convaincre

Désigner son interlocuteur comme un « rival systémique », un concurrent économique « déloyal », ainsi que comme un acteur majeur de la désinformation et des entorses aux droits humains. Mais, en même temps, affirmer qu’il reste « un partenaire nécessaire », voire essentiel : les réunions entre l’Union européenne (UE) et la Chine ont toujours un peu la même substance mais, lundi 22 juin, les dirigeants des institutions européennes ont usé de formules moins conventionnelles que d’habitude.

Après avoir échangé – par visioconférence – avec le premier ministre Li Keqiang, puis le président Xi Jinping, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et son homologue du Conseil, Charles Michel, voulaient apparemment corriger la vision d’une relation que le haut représentant de l’UE pour les affaires…

Source link

Share

Récents

Les plus lus

Related Articles

Quarante-trois ans de prison en Thaïlande pour crime de lèse-majesté

Une Thaïlandaise de 64 ans, Anchan Preelert, a été condamnée, mardi 19 janvier, à une peine...

La Chine teste sa monnaie virtuelle pour un lancement prévu en février 2022

Anticipons. Nous sommes le 1er février 2022. Les Jeux olympiques d’hiver de Pékin vont commencer trois...

Des drones chinois dans les eaux indonésiennes

Quand un pêcheur, Saeruddin, a pris l’engin dans ses filets le 20 décembre 2020, les caméras...

Le Kazakhstan abolit la peine de mort

Sous la présidence de Kassym-Jomart Tokaïev, le Kazakhstan poursuit son ouverture à petits pas :...