En visite à Tokyo, Mike Pompeo cherche à conforter un front antichinois

Sous la houlette du secrétaire d’Etat américain, Mike Pompeo, les participants au dialogue quadrilatéral de sécurité, dit « Quad », ont adressé mardi 6 octobre à Tokyo un message de défiance à la Chine. « Il est plus que jamais essentiel de collaborer pour protéger nos peuples et nos partenariats contre l’exploitation, la corruption et la coercition du Parti communiste chinois », a lancé M. Pompeo, fidèle à la ligne − et au ton − fixés par le président américain, Donald Trump. Il a par ailleurs appelé à institutionnaliser le « Quad », à l’ouvrir à d’autres pays et en faire une véritable structure sécuritaire.

Moins directs, ses homologues, l’Australienne Marise Payne, l’Indien Subrahmanyam Jaishankar et le Japonais Toshimitsu Motegi, ont néanmoins insisté sur la création d’une région « indopacifique libre…

Source link

Laisser un commentaire