Entre la France et la Chine, l’art de la concession

Le menu était très simple, rien à voir avec les pantagruéliques banquets officiels chinois. Il faut dire que l’hôte, Emmanuel Macron, avait passé la matinée à se régaler de viande de Salers et de vin du Languedoc à la Foire internationale des importations de Shanghaï, en compagnie du président chinois, Xi Jinping. D’ailleurs, ce déjeuner, organisé le mardi 5 novembre 2019 au restaurant du Power Station of Art, une ancienne usine reconvertie en musée, n’avait rien de protocolaire.

A quelques heures de l’inauguration de l’antenne du Centre Pompidou à Shanghaï, le président français avait demandé à pouvoir déjeuner, en privé, avec une vingtaine d’artistes chinois. Emmanuel Macron avait sûrement en tête ce petit déjeuner resté dans l’histoire, lorsque, en 1988, François Mitterrand, en visite officielle à Prague, avait…

Source link

Laisser un commentaire