Les ministres de la défense de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN) vont désormais « se concerter, évaluer, se coordonner » sur l’Afghanistan. Un maintien au pouvoir de Donald Trump aurait sans doute signifié le retrait des 2 500 soldats américains encore présents dans le pays, dans le cadre de la mission Resolute Support, mais son successeur, Joe Biden, a décidé de réévaluer l’accord conclu, en février 2020 à Doha, entre l’ex-administration républicaine et les talibans. Il prévoyait le départ des Américains et de toutes les troupes étrangères – soit 9 600 soldats au total – au 1er mai.

Et même si « aucun allié ne veut rester plus longtemps que nécessaire », comme l’affirme le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, tous devraient donc demeurer en Afghanistan au-delà de la date…

Source link

Les plus lus

Leave a comment

Laisser un commentaire