Pékin se lave les mains de l’épineuse question de la défense de l’ex-magnat de la presse libre de Hongkong, Jimmy Lai

Jimmy Lai va-t-il finalement avoir le droit d’employer l’avocat de son choix pour sa défense ? Quels que soient les prochains épisodes de cette saga politico-judiciaire qui a déjà retardé de près d’un an le procès du célèbre opposant prodémocratie à Hongkong, la réponse est assurément non.

Le milliardaire militant de 75 ans, qui était à la tête d’un très influent groupe de presse d’opposition jusqu’à sa fermeture de force, en juin 2021, est en prison depuis déjà deux ans. Il est considéré par Pékin comme l’un de ses critiques les plus gênants, notamment en raison de ses contacts avec Washington. Il purge actuellement une peine de prison, prononcée le 10 décembre, de cinq ans et neuf mois pour « fraude », sur la base d’une non-conformité de bail, une erreur qui aurait dû, tout au plus, donner lieu à une amende.

Source link