La Chine demeure un marché-clé pour les équipementiers automobiles français, malgré les tensions

Patrick Koller a le sourire d’un patron satisfait quand il fait visiter la dernière usine chinoise de Forvia, premier équipementier automobile français dans l’empire du Milieu, et qui monte progressivement en cadence depuis juillet. Installé dans le Jiangxi, une province du centre, précisément à Fengcheng, il s’agit du premier site industriel de Forvia neutre en carbone.

Pour son inauguration, Forvia a invité plus de deux cents personnes, le 10 novembre. Et si un orage a couvert les discours, l’important n’était pas là : Forvia a fait de son usine de Fengcheng la vitrine de ses capacités industrielles, dans le pays où elle compte plus de quatre-vingts installations, la plupart en coentreprise. Outre les puits creusés sous la « méga-usine », qui permettent la neutralité carbone grâce à des pompes à chaleur, les robots y sont plus…

Source link