Quatre questions sur le rapprochement diplomatique entre la Corée du Nord et la Corée du Sud

Des relations en voie de réchauffement ? Séoul a proposé, mardi 2 janvier, de tenir des discussions avec Pyongyang le 9 janvier, saisissant la main tendue par Kim Jong-un lors de son discours de vœux pour la nouvelle année. Il y appelait à de meilleures relations entre les deux Corées et a également évoqué une participation de son pays aux Jeux olympiques d’hiver en février en Corée du sud. Mercredi, les deux Corées ont remis en service un téléphone rouge transfrontalier fermé depuis 2016. Et si les discussions proposées ont lieu la semaine prochaine, il s’agira de la première réunion à haut niveau depuis la réunion vice-ministérielle de décembre 2015. Ces échanges interviennent après une année de tensions dans la péninsule coréenne. En novembre, la Corée du Nord a testé son plus puissant missile balistique intercontinental et a affirmé être devenue une puissance nucléaire. Franceinfo répond à quatre questions sur ce dégel diplomatique entre les deux Corées.

Dans quel contexte intervient cet apaisement ? 

Cette retombée des tensions entre les deux Corée arrive 40 jours avant les Jeux olympiques d’hiver, qui doivent débuter le 9 février à Pyeongchang en Corée du Sud. Le président sud-coréen Moon Jae-in, qui a toujours été un partisan du dialogue, a poussé à plusieurs reprises pour que la Corée du Nord participe à ces JO, pour rétablir les liens avec la Corée du Nord, et éviter que les Jeux ne soient troublés par de nouveaux tests nucléaires. 

« Moon Jae-in, qui a été élu en mai 2017, est le premier président progressiste en Corée du Sud depuis dix ans….

Source link

Laisser un commentaire