En Birmanie, une campagne pour sensibiliser le pays à l’égalité hommes-femmes

Des femmes marchent sous la pluie, dans le bidonville de Shwegyin, dans la région de Bago, le 8 août 2019. (YE AUNG THU / AFP)

L’ONG Plan international a lancé à Rangoun, en Birmanie, “Girls get equal”, une campagne pour sensibiliser le pays à l’égalité hommes-femmes, là où beaucoup reste à faire. Aussi, en ce moment, dans certains bus de Rangoun, on peut voir des autocollants qui font passer ce message « Girls get equal ». L’ONG a par ailleurs sélectionné dix-huit jeunes femmes du pays pour passer la journée avec des entrepreneurs, diplomates ou encore des femmes et hommes politiques.

L’objectif de la campagne est notamment de pousser ces jeunes à avoir des responsabilités dans le futur dans un pays où les obstacles sont nombreux : selon le classement de l’ONU des pays où l’égalité homme-femme est la plus respectée, la Birmanie occupe la 106e place, sur 189. Et cela se traduit dans plusieurs domaines, comme l’éducation par exemple : deux tiers des illettrés du pays sont des femmes. Ou encore dans l’emploi, et même dans la Constitution birmane, dans laquelle on trouve par exemple cette phrase : « Rien ne doit empêcher la nomination d’hommes aux postes qui sont jugées convenables seulement pour les hommes. »

Le parlement, majoritairement masculin, traîne des pieds

Le défi le plus important est donc de changer les mentalités dans le pays. Et la chose n’est pas aisée. Comme sur la question des violences faites aux femmes, que l’ONU a qualifié de crise silencieuse dans le pays : une loi est en discussion au Parlement depuis plusieurs années mais n’a…

Source link

Laisser un commentaire

Must Read