Thaïlande : le crime de lèse-majesté, arme politique

Thaïlande : le crime de lèse-majesté, arme politique
Manifestation contre le texte de loi qui protège la monarchie de toute diffamation, l’article 112, à Bangkok (Thaïlande), le 16 janvier 2021. (AFP)

Au XXIe siècle, alors que la Thaïlande est l’un des pays les plus prospères de l’Asie du Sud-Est, il existe dans ce pays un crime d’un autre temps : le crime de lèse-majesté. Une ancienne fonctionnaire vient d’en réaliser la gravité. Anchan Preelert a été jugée cette semaine par la Cour criminelle de Bangkok pour avoir partagé en 2015 un extrait audio sur les réseaux sociaux critiquant le précédent roi Bhumibol décédé en 2016 et son fils, le prince Maha Vajiralongkorn.

Selon le texte de loi qui protège la monarchie de toute diffamation, l’article 112, cette ancienne fonctionnaire…

Source link

Laisser un commentaire