Un étudiant birman abattu par la police meurt en tant que première victime du coup d'État

BANGKOK – Mya Thwate Thwate Khaing, une étudiante de 20 ans qui a reçu une balle tirée par la police dans la tête, est décédée vendredi, ont rapporté les médias locaux, citant le personnel médical et sa famille.

Elle est la première victime parmi les centaines de milliers de personnes qui sont descendues dans la rue pour protester contre le coup d’État qui a eu lieu le 1er février.

La femme était dans un état critique après la fusillade, qui a eu lieu le 9 février dans la capitale Naypyitaw.

Vendredi, la sœur de la victime a déclaré à plusieurs journalistes que « son état s’était détérioré vers 11 heures du matin et qu’elle était décédée. Les funérailles auront lieu dimanche ».

La balle, qui a pénétré son casque et blessé sa tête, a été tirée par des policiers dispersant une foule. Les médias locaux ont rapporté que la manifestante avait subi une intervention chirurgicale d’urgence.

Un responsable de l’équipe médicale qui l’a soignée a déclaré: « C’était très probablement une balle réelle. » Elle a été mise sous assistance respiratoire et diagnostiquée plus tard comme étant en état de mort cérébrale.

Sa mort incitera probablement à de nouvelles manifestations, en particulier le dimanche, lorsque les funérailles doivent avoir lieu.

«Je suis très triste», a déclaré un architecte d’intérieur de 36 ans participant à des manifestations à Yangon. « Nous lutterons pour la démocratie. »

Source link

Les plus lus

Leave a comment

Laisser un commentaire