Les militants pro-démocratie s’engagent à manifester malgré la sanglante répression de l’armée birmane

Les militants pro-démocratie du Myanmar se sont engagés jeudi 4 mars à organiser davantage de manifestations après que les Nations Unies ont déclaré que 38 personnes avaient été tuées au cours de la journée de troubles la plus violente depuis le coup d’État militaire du mois dernier.

La police et les soldats ont ouvert le feu à balles réelles mercredi avec peu d’avertissement, ont déclaré des témoins.

L’effusion de sang s’est produite un jour après que les pays voisins avaient appelé à la retenue à la suite du renversement par l’armée du gouvernement élu d’Aung San Suu Kyi.

« Nous savons que nous pouvons toujours être abattus et tués à balles réelles, mais il n’y a aucun sens à rester en vie sous la junte, alors nous choisissons cette route dangereuse pour nous échapper », a déclaré à Reuters l’activiste Maung Saungkha.

« Nous combattrons la junte de toutes les manières possibles. Notre objectif ultime est de retirer le système de la junte de ses racines », a déclaré Maung Saungkha, qui a déclaré que son groupe du Comité général de grève des nationalités prévoyait d’organiser une manifestation jeudi.

Source link

Image par défaut
Rédaction Bangkok
Publications: 956

Newsletter Updates

Enter your email address below to subscribe to our newsletter

Laisser un commentaire