Le nombre de morts augmente en Birmanie après les incendies d’usines chinoises

BANGKOK – L’armée birmane a étendu la loi martiale à des sections plus larges de Yangon après la mort de dizaines de manifestants dans le centre de production de vêtements de la ville, où plusieurs usines chinoises ont subi des incendies criminels.

L’armée a annoncé lundi qu’elle étendait la loi martiale à six districts de la ville la plus peuplée du pays, ce qui signifie que les forces armées et non la police maintiendront l’ordre public dans les zones désignées. Cela fait suite à l’une des pires effusions de sang depuis le coup d’État du 1er février survenu au cours du week-end.

Des panneaux indiquent la poursuite de la violence, un groupe d’opposition disant aux citoyens qu’ils ont le droit de se défendre contre les actions «illégales» des forces armées.

Au moins 38 personnes ont été tuées dimanche lors de manifestations contre la prise de pouvoir de l’armée, rapporte l’Association d’assistance aux prisonniers politiques (AAPP) basée au Myanmar. Cela équivaut au plus grand nombre de morts en une seule journée depuis que le gouvernement élu du chef de facto Aung San Suu Kyi a été évincé, et porte le nombre total de décès à plus de 120.

La déclaration de loi martiale de dimanche, qui, selon l’armée, était une réponse aux vandales bloquant l’accès des équipes de pompiers, marque une nouvelle phase du coup d’État. Les connexions Internet mobiles ont également été bloquées pour la première fois lundi pendant la journée.

L’envoyée spéciale du secrétaire général des Nations Unies pour le Myanmar, Christine Schraner Burgener, a condamné la violence, affirmant que « l’armée défie les appels internationaux, y compris du Conseil de sécurité, à la retenue, au dialogue et au plein respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales ».

Le japonais Fast Retailing, la société mère de la chaîne de vêtements Uniqlo, a déclaré lundi que certaines de ses usines de fournisseurs connaissaient des retards de production. Fast Retailing compte six fournisseurs au Myanmar, dont cinq à Yangon. Environ 400 entreprises japonaises ont des activités au Myanmar.

La plupart des décès de manifestants se sont produits dans le canton de Hlaingthaya, un centre de production de vêtements dans le nord-ouest de Yangon. Selon les rapports, 22 personnes y ont été tuées dimanche et plus de 20 blessées. Une vidéo non confirmée publiée sur les réseaux sociaux montre des soldats et des policiers ouvrant le feu depuis un pont à Hlaingthaya, dans des scènes que l’AAPP a décrites comme une zone de guerre virtuelle.

De la fumée qui proviendrait d’un incendie d’usine monte dans le canton de Hlaingthaya à Yangon le 14 mars. © Reuters

Des incendies ont éclaté dimanche dans des usines de confection, certaines appartenant à des Chinois, dans les cantons de Hlaingthaya et Shwepyitha à la périphérie de Yangon, la capitale commerciale du pays. Les dégâts portent un autre coup à un moteur important de l’économie du Myanmar.

Plusieurs usines chinoises ont subi des incendies criminels et des pillages, a déclaré dimanche l’ambassade de Pékin au Myanmar. Le Global Times, affilié au Parti communiste chinois, a déclaré lundi dans un message sur Twitter que 32 usines à capitaux chinois avaient été attaquées, faisant deux blessés. Les pertes de biens ont totalisé 240 millions de yuans (37 millions de dollars), selon le tweet, qui cite l’ambassade de Chine.

La cause des incendies d’usines n’était pas immédiatement claire, mais l’armée les a imputés aux incendies criminels commis par des manifestants. La spéculation selon laquelle l’armée bénéficie du soutien de la Chine a attisé le sentiment anti-chinois au Myanmar.

A Pékin, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Zhao Lijian, a déclaré lundi aux journalistes que la Chine espérait que « les parties concernées au Myanmar resteront calmes et feront preuve de retenue, agiront dans l’intérêt fondamental du peuple, régleront leurs différends par le dialogue et la consultation au sein …

Source link

Image par défaut
Editeur Desk
Publications: 109

Newsletter Updates

Enter your email address below to subscribe to our newsletter

Laisser un commentaire