En quête de sa complexité passée, le kimono se réinvente

LETTRE DE KYOTO

Vêtement traditionnel pluriséculaire du Japon, le kimono refuse de céder sur ses complexes lettres de noblesse. Profitant de la pandémie de Covid-19, un consortium de Kyoto (à l’ouest du pays) réunissant, entre autres, l’Union des tisserands de Nishijin et de Tango – deux bastions de la soie –, la Confédération de Kyoto Yuzen, du nom d’une technique réputée de teinture, et le magasin spécialisé Tomoe, ont inauguré fin février le « Kyokimonogatari » (« histoire du kimono de Kyoto »).

Source link

Image par défaut
Rédaction Bangkok
Publications: 956

Newsletter Updates

Enter your email address below to subscribe to our newsletter

Laisser un commentaire