lundi, mai 27, 2019

Asie du Sud-Est : la grippe aviaire recule

Le H5N1, virus de la grippe aviaire, recule depuis plus d’un an. Auparavant, l’Asie du Sud-Est a été l’une des régions du monde les plus affectées.

Le nombre des réapparitions rapportées du H5N1 dans les élevages de volailles et parmi les oiseaux sauvages a décru depuis la mi-2011 et a nettement baissé pendant le deuxième trimestre de 2012, selon la FAO. Six pays ont rapporté à l’agence onusienne 98 cas d’élevages de volailles affectés par le H5N1 et cinq cas d’oiseaux sauvages d’avril à juin 2012, selon le Cidrap (Center for Infectious Disease Research & Policy, de l’université de Minnesota). Parmi les pays concernés figurent le Cambodge, l’Indonésie et la Chine.

Pendant cette période, le déclin du nombre de cas de grippe aviaire a été le plus sensible en Egypte et en Indonésie. Des pays qui sont affectés de façon plus sporadique – comme le Vietnam, le Japon ou la Corée du Sud – n’ont rapporté aucun cas. Le H5N1 avait reculé de 2003 à 2008 avant une nouvelle avancée de la mi-2008 à la mi-2011.

La FAO a néanmoins appelé à la prudence : tous les cas de H5N1 ne sont pas rapportés et «les signes cliniques [de la maladie] peuvent être masqués par le recours régulier à la vaccination des élevages de volailles». En outre, le deuxième trimestre marque la fin de la saison du H5N1, souligne le rapport de la FAO (pendant le premier trimestre de 2012, 198 cas ont été rapportés dans onze pays).

Le Vietnam a eu beau ne rapporter aucun cas pendant le deuxième trimestre, le virus pourrait être endémique dans le delta du Mékong et les provinces qui entourent Hochiminh-Ville. Neuf cas de transmission à l’homme ont été rapportés pendant le deuxième trimestre de 2012 dans quatre pays, dont le Cambodge et l’Indonésie. En 2012, sur 30 personnes sont tombées malades, 19 sont mortes, dont la dernière en août en Indonésie (en 2011, 62 cas ont été rapportés, dont 34 morts).

Laisser un commentaire

Must Read