skip to Main Content
Widjojo (1927-2012), Leader De La Mafia De Berkeley

Widjojo (1927-2012), leader de la mafia de Berkeley

L’homme à l’origine du développement de l’Indonésie est mort. Widjojo Nitisastro avait été leader d’une brillante équipe d’économistes.

Le leader de l’équipe qui a remis sur pied l’économie indonésienne dans les années 70 s’est éteint le 9 mars 2012, à l’âge de 84 ans, et a été enterré le jour-même au cimetière des Héros de Kalibata, à Jakarta. Widjojo Nitisastro a été le chef de ceux qu’on a surnommés la mafia de Berkeley, de brillants économistes indonésiens formés par la célèbre université californienne du même nom (outre Widjojo, Mohamed Sadli, Ali Wardhana, Emil Salim, Subroto).

L’Indonésie était au bord de la banqueroute quand Sukarno a été limogé en 1966 par Suharto, lequel a déclenché à l’époque un bain de sang anti-communiste (un demi-million de victimes au moins) qui n’a rien arrangé. Suharto, toutefois, a confié le redressement de l’économie à Widjojo, lequel s’est entouré des autres diplômés de Berkeley. Widjojo a dirigé Bappenas (l’équivalent du Plan en France) de 1967 à 1983, tout en assurant les fonctions de super-ministre de l’économie à partir de 1973 et pendant dix ans. Le redressement a été spectaculaire.

Par la suite, le pillage de l’économie et la corruption, notamment de l’entourage de Suharto et de sa famille, se sont développés beaucoup plus ouvertement.  Suharto a été chassé du pouvoir en 1998.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Close search

Panier

Back To Top