Le Centre du Vietnam tient à accueillir les investissements japonais

Nhân Dân en ligne – À l’occasion de la visite du secrétaire général du Parti libéral-démocrate japonais au Vietnam, un colloque de promotion des investissements entre le Vietnam et le Japon a eu lieu le 13 janvier dans la ville de Dà Nang.

Selon Nakajima Takeo, chef de l’agence japonaise chargée de la promotion du commerce extérieur (JETRO), en 2019 le Japon comptait 655 projets d’investissement au Vietnam (+1,9% par rapport à 2018). Cependant, la totalité des capitaux enregistrés était de seulement 2,89 milliards de dollars, soit une baisse de 65,3% en glissement annuel car il n’y avait pas de projet de plus de 1 milliard de dollars.

À l’heure actuelle, le Japon et la République de Corée demeurent les deux investisseurs les plus importants au Vietnam.

« Le Vietnam a réussi à maintenir sa macroéconomie et se trouve parmi une minorité de pays ayant obtenu une forte croissance du PIB de 6 à 7% durant ces deux dernières décennies », a constaté le ministre vietnamien du Plan et de l’Investissement Nguyên Chi Dung.

En 2019, les investissements étrangers versés au Vietnam se sont élevés à 38 milliards de dollars. « Le Vietnam est actuellement une destination stratégique de nombreuses multinationales », a-t-il dit.

Nguyên Chi Dung a dit espérer que les deux pays renforceraient davantage leurs relations économiques, culturelles et commerciales.

« Le vice-Premier ministre Vuong Dinh Huê a invité les entreprises japonaises à investir davantage dans le Centre du Vietnam. Cette région possède des atouts importants, des ressources humaines de bonne qualité et des infrastructures bien aménagées », a souligné Nguyên Chi Dung.

Selon une enquête réalisée par la JETRO en 2018, 65% des entreprises japonaises au Vietnam ont affirmé que leurs activités étaient rentables tandis que 70% ont déclaré qu’elles voulaient élargir leurs activités.

« Ces chiffres impressionnants montrent que les entreprises japonaises accordent un très grand intérêt au marché vietnamien », a dit Nguyên Chi Dung.

Source link

Laisser un commentaire