Malgré l’épidémie de Covid-19, les exportations de riz vietnamien vers la Chine connaissent une hausse importante en valeur

Nhân Dân en ligne – Dans le contexte actuel de la propagation de l’épidémie de Covid-19, le Vietnam exporte ses produits agricoles phares avec beaucoup de difficulté, à l’exception du riz.

En effet, durant les deux premiers mois de 2020, les exportations de riz vietnamien ont connu une augmentation tant en volume qu’en valeur par rapport à la même période de 2019.

Selon le département général des Douanes, le Vietnam a exporté durant les deux premiers mois de l’année 929 000 tonnes de riz, pour une valeur de 430 millions de dollars (+30,5% en volume et +38% en valeur en glissement annuel).

Les Philippines sont le premier marché importateur du riz vietnamien, représentant 36% des exportations. Ils ont importé 357 000 tonnes de riz vietnamien, soit 155 millions de dollars (+13% en volume et +23% en valeur en glissement annuel).

L’Iraq a acheté 90 000 tonnes de riz, pour une valeur de 48 millions de dollars.

Les exportations de riz vietnamien vers la Malaisie ont connu une hausse de 149% en volume et de 128% en valeur par rapport à l’année précédente. La Malaisie représente 10% du volume et 9% de la valeur totale des exportations de riz vietnamien.

En particulier, les exportations de riz vers la Chine ont fortement augmenté avec 66 000 tonnes, équivalent à 37 millions de dollars (+595% en volume et +724% en valeur).

Ainsi le riz fait exception malgré la pandémie. En 2019, les exportations de riz ont subi une perte importante de 300 millions de dollars par rapport à 2018. En 2018, le Vietnam a exporté 6,1 millions de tonnes pour 3,06 milliards de dollars tandis qu’en 2019, les 6,26 millions de tonnes de riz exportés ne lui ont permis de gagner que 2,75 milliards de dollars.

La raison pour laquelle la demande de Chine commence à se remettre, selon des experts, est que la production de riz de ce pays a baissé de 1,8 millions de tonnes et que les gens ont tendance à faire des stocks de provisions alimentaires de peur de l’épidémie de Covid-19.

Les Philippines et la Malaisie ont également une forte demande pour le riz vietnamien. Actuellement, le riz vietnamien continue à rattraper le riz thaïlandais sur le marché mondial.

Selon les prévisions du ministère de l’Industrie et du Commerce, les échanges commerciaux mondiaux de riz s’élèveront à 46 millions de tonnes en 2020 (+2% par rapport à 2019). Les Philippines, l’Indonésie et l’Afrique subsaharienne constituent les régions dont la demande en riz s’accroitra le plus. Il s’agit d’une bonne opportunité pour les entreprises exportatrices vietnamiennes.

Source link

Laisser un commentaire