skip to Main Content
Vietnam : Une Croissance Qui S’effrite

Vietnam : une croissance qui s’effrite

La croissance a été de 4% pendant le premier trimestre de 2012, contre 5,84% pendant la même période de 2011. Une déconvenue.

Le vice-premier ministre Nguyên Xuân Phuc n’a pas donné dans l’optimisme dans sa présentation devant l’Assemblée nationale, le 21 mai, de l’état de l’économie du Vietnam. De janvier à avril 2012, plus de 17.700 entreprises ont été dissoutes ou provisoirement fermées, ce qui représente une augmentation de 9,5% de banqueroutes par rapport à la même période de l’année précédente. Les secteurs industriel et de la construction n’ont progressé que de 2,94%.

Son rapport fait également mention de défis comme la contrebande, la contrefaçon, la qualité médiocre de produits et un taux très faible de collecte des impôts. La corruption et le gâchis ont provoqué des manifestations, notamment en ce qui concerne les contentieux fonciers.

En revanche, en 2011, le taux de croissance a été de 5,89% et l’inflation a été tenue en laisse. Les revenus de l’Etat ont augmenté de 18,4% et ses dépenses ont dépassé de 13,8% le montant prévu. Le déficit budgétaire a été de 4,4%, soit 0,9% de moins que ce qui avait été envisagé. La dette publique et à la dette extérieure sont demeurées à un niveau jugé raisonnable. Le déficit du commerce extérieur (9,84 milliards de dollars) a représenté 10,6% des revenus des exportations, ce qui a constitué un progrès.

Cet article comporte 0 commentaires

Laisser un commentaire

Close search

Panier

Back To Top