La Chine s’attaque au manque de patriotisme des Hongkongais

L’exposition-spectacle intitulée « Histoire de la première année » et retraçant les douze derniers mois de manifestations antigouvernementales devait ouvrir, dimanche 28 juin, dans la grande salle municipale de Yau Tong, quartier mi-industriel, mi-résidentiel de Hongkong. La région administrative spéciale a été secouée depuis juin 2019 par le plus virulent mouvement de contestation politique depuis son retour dans le giron chinois, en 1997. Des artistes plasticiens mais aussi des musiciens devaient participer à l’événement ; des débats entre personnes d’avis opposés étaient prévus, dans une ville qui s’enorgueillissait de sa liberté d’expression face à la Chine continentale.

Mais vendredi, deux jours avant l’ouverture, l’organisateur et conseiller du district, Kung Chu-ki, 29 ans, a reçu un appel du département de…

Source link

Laisser un commentaire