Le géant du vêtement Inditex refuse de signer les appels des ONG contre le travail forcé des Ouïgours

Inditex est dans l’embarras. Le groupe espagnol d’habillement peine à répondre publiquement à l’appel international de la coalition mondiale contre le travail forcé des Ouïgours lancé le 23 juillet. Quatre mois après, le Workers Rights Consortium, association de défense des droits des travailleurs, a « dévoilé des preuves » que le propriétaire de l’enseigne Zara « s’approvisionne en tissu auprès des entreprises Huafu Fashion et Luthai Textile ». La première exploite une usine de production de fils teints à Aksu ; en mai 2019, le quotidien américain Wall Street Journal avait déjà révélé comment ce site « soumet » ses employés « à un programme de formation d’un mois » mis en œuvre par le gouvernement chinois « pour éradiquer leurs pensées extrémistes ». Luthai Textile est également un producteur de…

Source link