Quarante-trois ans de prison en Thaïlande pour crime de lèse-majesté

Une Thaïlandaise de 64 ans, Anchan Preelert, a été condamnée, mardi 19 janvier, à une peine de quatre-vingt-sept ans d’emprisonnement pour crime de lèse-majesté. Sa peine a cependant été réduite de moitié car elle a plaidé coupable : quarante-trois ans. Ce verdict d’une exceptionnelle sévérité s’inscrit dans un contexte politique marqué par le fracassant retour de l’article 112 du code pénal (qui prévoit de trois à quinze ans de prison pour insulte au roi, à la reine, au prince héritier ou au régent), outil juridique implacable désormais destiné à clouer le bec à tout contempteur en puissance du roi Maha Vajiralongkorn.

Depuis décembre 2020, après plusieurs mois de manifestations d’étudiants et de la jeunesse urbaine exigeant notamment une « réforme de la monarchie », institution particulièrement opaque au…

Source link

Laisser un commentaire

You May Also Like

Toyota : « faire plus avec moins »

Pertes et profits. Voilà un miracle qui devrait réjouir à la fois…

Au Japon, Carlos Ghosn opte pour une stratégie de défense plus offensive

Mis en examen et détenu au Japon pour malversations financières et abus…

Corée du Nord: l’humiliation et l’aveu

Le pétard mouillé du 13 avril est une humiliation pour Kim Jong-Un à noyer dans les fastueuses célébrations du centième anniversaire de Kim Il-Sung.

« Coup de chaud sur la laine du mérinos »

Le prix de cette matière première naturelle, a bondi de 20 % en…