« Al-Qaida survivra à la mort d’Al-Zawahiri comme elle a survécu à la mort de Ben Laden »

Le chercheur danois Tore Refslund Hamming, rattaché au Centre international d’étude de la radicalisation du King’s College de Londres, analyse les conséquences de l’élimination d’Ayman Al-Zawahiri sur Al-Qaida.

Pour beaucoup d’observateurs, son passage à la tête de l’organisation djihadiste a été un échec. Ils font valoir qu’il n’a pas été aussi efficace qu’Oussama Ben Laden, ils citent son manque de charisme. Ce point de vue passe sous silence le fait que Zawahiri a dû faire face à un contexte très difficile, notamment l’énorme défi qu’a constitué l’Etat islamique. Si l’on prend cela en compte, on peut dire que Zawahiri a été un très bon leader. Il a su surmonter ces épreuves, préserver la cohésion de l’organisation. Mis à part la branche irakienne d’Al-Qaida, dont l’organisation Etat islamique est issue,…

Source link

Newsletter Hebdo

Recevez notre sélection hebdomadaire d'articles publiés sur InfoAsie

You May Also Like

Face au coronavirus, les Etats-Unis et les Européens rapatrient leurs ressortissants, au risque d’énerver la Chine

Les premiers avions ramenant des Français devaient arriver jeudi en Chine, où…

« Nous sommes encore là » : des milliers de militants prodémocratie mobilisés à Hongkong

Le refus de la cheffe de l’exécutif, Carrie Lam, d’accepter toute « concession »…

Neuf ans de prison pour le premier Hongkongais condamné par la loi de sécurité nationale

La justice d’exception, mise en place par la loi de sécurité nationale…