« Al-Qaida survivra à la mort d’Al-Zawahiri comme elle a survécu à la mort de Ben Laden »

Le chercheur danois Tore Refslund Hamming, rattaché au Centre international d’étude de la radicalisation du King’s College de Londres, analyse les conséquences de l’élimination d’Ayman Al-Zawahiri sur Al-Qaida.

Pour beaucoup d’observateurs, son passage à la tête de l’organisation djihadiste a été un échec. Ils font valoir qu’il n’a pas été aussi efficace qu’Oussama Ben Laden, ils citent son manque de charisme. Ce point de vue passe sous silence le fait que Zawahiri a dû faire face à un contexte très difficile, notamment l’énorme défi qu’a constitué l’Etat islamique. Si l’on prend cela en compte, on peut dire que Zawahiri a été un très bon leader. Il a su surmonter ces épreuves, préserver la cohésion de l’organisation. Mis à part la branche irakienne d’Al-Qaida, dont l’organisation Etat islamique est issue,…

Source link

Laisser un commentaire

Newsletter Hebdo

Recevez notre sélection hebdomadaire d'articles publiés sur InfoAsie

You May Also Like

Asie du Sud-Est : la grippe aviaire recule

Le H5N1, virus de la grippe aviaire, recule depuis plus d’un an. Auparavant, l’Asie du Sud-Est a été l’une des régions du monde les plus affectées.

Le Ningxia, vitrine de la Chine dans le monde arabe

Avec son Golden Palace, reproduction gigantesque d’une mosquée arabe, et son tout…

La Corée du Sud n’aime pas la moustache de l’ambassadeur américain

La moustache de Harry Harris, nommé en juillet 2018 à l’ambassade de…