La junte tue 3 personnes lors d’un raid dans le centre du Myanmar alors qu’elle incendie un village

Trois personnes sont mortes et près de 30 maisons ont été incendiées à la suite d’un raid de la junte, ont déclaré mercredi des habitants à Radio Free Asia.

Mardi, un bataillon de la junte composé d’environ 100 membres de la 33e division de la ville de Sagaing est entré dans le village de Pan Chi, ont indiqué les habitants.

L’une des victimes était un civil et les deux autres étaient des membres des Forces de défense populaires locales, a ajouté un homme, demandant à rester anonyme pour des raisons de sécurité. Le civil était Lin Lin, 40 ans, qui est retourné au village pour aider ses parents.

« Les troupes de la junte sont entrées dans le village avec des tirs nourris. Ils ont commencé à incendier une maison qu’ils pensaient appartenir au chef du village. Un homme, décédé depuis, est retourné au village pour sauver ses parents », a-t-il déclaré à RFA. « Il avait prévu de les porter sur son dos, car ses parents n’avaient pas pu courir pendant le raid. Mais il a reçu une balle dans la poitrine avant d’atteindre ses parents. Il a été incinéré immédiatement mardi.

Plus tard dans la journée, deux membres d’un groupe de résistants ont également été abattus près du village. Une dizaine de villageois ont été arrêtés et interrogés dans le monastère du village, a ajouté la source. Ils ont depuis été libérés.

Les troupes de la junte ont attaqué le village de Pan Chi parce qu’un capitaine et un soldat du bataillon n° 6005 ont disparu lundi soir, a déclaré un autre habitant à RFA.

“J’ai entendu cela [the missing soldiers] voulait rejoindre le mouvement de désobéissance civile. Ils se sont associés aux forces de défense et ont accompagné la voiture pendant qu’ils faisaient leurs courses dans le village d’Ohn Taw », a-t-il déclaré, demandant à rester anonyme par crainte de représailles. «Mais à partir de [the junta’s] De leur point de vue, ils pensaient qu’il s’agissait d’une arrestation par les Forces de défense du peuple. Ils ont vu que la voiture se dirigeait vers la route menant au village de Yae Myet. [Junta troops] Je suis allé vérifier au village de Yae Myet, mais ils n’étaient pas là.

Mercredi matin, après l’attaque, les troupes de la junte ont arrêté 15 hommes qui s’étaient réfugiés dans deux monastères avec d’autres villageois du village d’Ohn Taw, soupçonnés d’être associés à des groupes de résistance, a-t-il déclaré, ajoutant que tout le village avait fui.

Près de 5 000 habitants des villages de Pan Chi, Ohn Taw et Yae Myet de Sagaing ont fui pour se mettre en sécurité suite aux arrestations et aux meurtres.

Les appels lancés par RFA au porte-parole de la junte de la région de Sagaing, Sai Naing Naing Kyaw, pour en savoir plus sur les attaques sont restés sans réponse.

En mai 2022, un camp de défense près du village de Pan Chi a été incendié et huit membres des forces de défense ont été tués, selon les habitants et les forces de défense.

Traduit par RFA birman. Édité par…

Source