Menace militaire chinoise contre Taïwan : "Pour la Chine, les chances de victoire sont extrêmement minimes", estime une spécialiste

Il est sûr que l’élection de Lai Ching-te, le candidat pro-indépendantiste à la présidentielle est “un camouflet pour Pékin”, commente Valérie Niquet, directrice du pôle Asie de la Fondation pour la recherche stratégique. Pour autant, réagir militairement serait un “risque considérable”.

“Pour la Chine, le risque serait absolument considérable et les chances de victoire extrêmement minimes”, a estimé lundi 15 janvier sur franceinfo Valérie Niquet, directrice du pôle Asie de la Fondation pour la recherche stratégique. Alors que Lai Ching-te, le candidat pro-indépendantiste, a remporté samedi l’élection présidentielle de Taïwan, la question d’une intervention militaire chinoise se pose une nouvelle fois. Pékin a immédiatement réagi en assurant que l’île faisait toujours partie de la “Chine unique”. Le résultat de l’élection “est un camouflet pour Pékin”, affirme Valérie Niquet. Taïwan “est un contre-modèle qui est insupportable pour le Parti communiste chinois”. Les États-Unis ont envoyé à Taïwan une délégation informelle qui a rencontré la présidente sortante Tsai Ing-wen, deux jours après l’élection. “Il y a une volonté de soutenir une démocratie” de la part de Joe Biden, explique la spécialiste.


à lire aussi

Elections à Taïwan : pourquoi la présidentielle et les législatives sont suivies de très près par la communauté internationale

franceinfo : Le résultat des élections à Taïwan nous rapproche ou nous éloigne de la guerre ?

Valérie Niquet : Ce qui est sûr, c’est que c’est un camouflet pour Pékin. La Chine répète en permanence que Taïwan sera réunifiée, que c’est le sens de l’histoire. À chaque élection qui met au pouvoir à Taïwan un candidat qui se dit indépendantiste, même si en réalité ces indépendantistes sont très prudents et n’ont pas du tout l’intention de déclarer formellement l’indépendance, c’est un défi…

Source link