Le fait est méconnu ou moins rare qu’on le pense : en Indonésie, des enfants chrétiens fréquentent des écoles musulmanes et y sont parfois nombreux.

La Muhammadiyah est la deuxième organisation musulmane de la planète et revendique une trentaine de millions de fidèles. Fondée en 1912, elle a mis en place, en Indonésie, un large réseau dans le domaine de l’éducation, de la crèche à l’université. Et elle accueille des enfants de toutes les confessions. «Dans certaines enclaves chrétiennes, rapporte CGNews (site de Common Ground News Service), elle a établi des écoles où les élèves chretiens, dans quelques cas, forment de 50% à 75% des élèves».

Sur le site CGNews, Izza Rohman, qui enseigne à l’université Uhamka de Jakarta, offre deux exemples : l’un dans la ville à prédominance catholique d’Ende, sur l’île de Florès, et l’autre dans la ville à majorité protestante de Serui, sur la petite île de Yapen. Ces deux îles sont situées en Indonésie de l’est. Florès (fleur en portugais) a été influencée par le catholicisme importé par les Portugais dans l’île voisine de Timor. Yapen a été christianisée par les protestants hollandais.

Des familles chrétiennes envoient leurs enfants dans les écoles de la Muhammadiyah, organisation socio-culturelle réformatrice et surtout présente en milieu urbain, en raison de la qualité d’un enseignement peu coûteux. En outre, des cours de catéchisme y sont donnés aux écoliers chrétiens. Ce qui semble signifier que les parents chrétiens ont à la fois confiance dans ces institutions et dans un dialogue inter-religieux.

85% des 240 millions d’Indonésiens se réclament de l’islam. Le haut du pavé est tenu par de petits groupes extrémistes qui militent, parfois brutalement, en faveur d’un califat. Mais l’immense majorité des musulmans sont plus tolérants. La première association islamique de la planète est également indonésienne : le Nahdlatul Ulama a été fondé à Java en 1926. Revendiquant quarante millions de fidèles, cette association d’oulémas s’appuie davantage sur des villages où se trouvent la majorité de ses écoles coraniques. Elle prêche également un islam modéré, à l’image de la Muhammadiyah.

Laisser un commentaire