Vietnam : malgré la crise, les bonus du Têt existent toujours

934

L’année du Serpent  commence le 10 février. En dépit du ralentissement de l’économie, des bonus sont encore distribués à de nombreux employés. Mais pas à tous.

Le temps des emplettes est de retour à Hochiminh-Ville. Même après la tombée de la nuit, les trottoirs, comme ceux des autres villes du Vietnam, se transforment en marchés aux vêtements, aux fleurs, aux arbustes. Même si les parents font davantage attention à leurs dépenses, les enfants doivent revêtir des habits neufs le jour de l’An et les porter à l’occasion des présentations de vœux du début d’année. En outre, les réfrigérateurs doivent se remplir pour cuisiner les plats qu’on servira au moins pendant les trois premiers jours de l’année.

Les entreprises ont déjà distribué des bonus à leurs employés. Le site de Thanh Nien rapporte que, selon le ministère du Travail, le bonus le plus élevé a été offert par une entreprise étrangère installée dans la province de Dong Nai, à proximité de Hochiminh-Ville : 650  millions de dôngs (23.000 €). Tout en étant inférieure à celle de 2012 (700 millions de dôngs), la somme n’en reste pas moins coquette.

En 2013, d’ailleurs, le bonus moyen est de 8,7% supérieur à celui de 2012. Toujours selon le ministère du Travail, le secteur privé local débourse un bonus moyen de 2,5 millions de dôngs (88 €) contre 3,3 millions de dôngs pour les sociétés étrangères et 4,6 millions de dôngs pour le secteur public. Toutefois, avec une expansion économique réduite à 5%, 55.000 PME et PMI privées ont fermé leurs portes en 2012, ce qui a mis pas mal de monde au chômage. Et privé de bonus.

Laisser un commentaire