A Sulawesi, quand quinze flics boivent un coup de trop

A Manado, chef-lieu du nord de Sulawesi (ex-Célèbes), quinze flics éméchés ont menacé l’assistance de leurs armes et saccagé un bar.

Le grabuge, rapporte le Jakarta Globe le 2 mai, a commencé sur le parking du bar au moment où ce dernier s’apprêtait à fermer. Une voiture, propriété de l’un des policiers indonésiens, bloquait la sortie. «Mon ami leur a juste demandé de déplacer leur voiture. Ils l’ont frappé», a raconté un employé du bar. L’employé et quelques autres clients ont essayé de calmer la situation.

Non seulement ils ont essuyé des coups mais les flics ont, sur leur lancée, pénétré dans le bar, selon d’autres témoins, et se sont mis à frapper d’autres employés du bar. Quand ces derniers ont tenté de se défendre, les policiers «ont dégainé leurs armes et les ont pointées vers nous», a rapporté l’employé précité. «Nous nous sommes mis à courir», a-t-il ajouté.

Le manager du bar a rapporté l’incident à la police, laquelle a confirmé les faits. Un porte-parole du commandement local de la police pour la province a affirmé qu’une enquête avait été lancée. Les policiers «pourraient être démis de leurs fonctions et renvoyés», a-t-il estimé. Des sanctions sont rarement prises en Indonésie. L’histoire ne dit pas l’endroit où les flics se sont saoulés. Etaient-ils de service ? Si ce n’était pas le cas, pourquoi étaient-ils armés ?

 

Laisser un commentaire

Must Read