VIDEO. "L'ivoire est presque devenu un nouveau produit d'investissement" qui participe à la disparition des éléphants...

Si la Chine a autorisé pendant longtemps le commerce de l’ivoire, elle a ordonné sa fermeture définitive à  la fin de l’année 2017. Une petite victoire pour Grace et son équipe qui surveillent le marché domestique chinois depuis plus de dix ans pour le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), une association qui sauve des animaux en détresse partout dans le monde. « Les personnes impliquées dans la contrebande et le commerce de l’ivoire d’Afrique vers la Chine font partie du crime organisé. Ils ont l’argent, les connections politiques et tous les moyens pour faire entrer cet ivoire en Chine… » explique-t-elle.

En caméra cachée, le magazine « 13h15 le dimanche » avait donné rendez-vous, avant cette prohibition, à un trafiquant d’ivoire dans les rues de Pékin. À l’arrière d’une voiture, on découvre deux splendides défenses d’éléphant soigneusement rangées dans un coffret rouge capitonné. Comme s’il s’agissait d’un beau bijou dans son écrin, présenté par un joaillier. La paire de pointes d’ivoire se négocie facilement à 22 500 euros. Le vendeur en profite pour montrer le travail de décoration qu’il réalise sur d’autres défenses. Bien sûr, ce n’est pas lui qui les fait venir d’Afrique. D’autres personnes très bien organisées se chargent de ce trafic intercontinental.

Le prix de l’or blanc ne devrait pas cesser d’augmenter…

« Ce sont des spécialistes qui s’occupent de les rapporter », explique le receleur d’or blanc. Il dit pouvoir répondre sans problème à une commande plus importante, à condition de connaître assez à l’avance la quantité voulue…

Source link

Laisser un commentaire