lundi, décembre 10, 2018

En Corée du Sud, l'intelligence artificielle sert à recruter des demandeurs d'emploi

Image d’illustration. (WESTEND61 / GETTY)

En Corée du Sud, le recrutement grâce à l’intelligence artificielle (IA), ces technologies qui reproduisent l’intelligence humaine avec des ordinateurs, est en plein essor. « Bonjour et bienvenue à cet entretien d’embauche par intelligence artificielle. Pour commencer l’interview, vérifions votre webcam et votre micro. Veuillez placer votre visage dans la zone indiquée puis cliquez sur le bouton… »

En mars, pour recruter 800 employés, le conglomérat sud-coréen Lotte a fait appel à l’intelligence artificielle. C’est elle qui analysera les milliers de CV et lettres de motivation envoyés par les candidats. En janvier, le géant sud-coréen des processeurs, SK Hynix, a eu recours à une intelligence artificielle similaire à celle utilisée par Lotte pour évaluer des milliers de lettres de motivation. La société a tout de même précisé que ce serait un recruteur humain qui prendrait la décision finale d’embauche, après entretien. 

L’IA analyse la tonalité de la voix des candidats

Quant à la startup Midas IT, elle a présenté, début mars, un système d’entretien d’embauche mené par un ordinateur. Le candidat, face à son écran, répond à des questions et joue à des jeux, tandis que le robot analyse ses réponses, la tonalité de sa voix et même ses expressions faciales. L’entreprise s’est servie de ce système en 2017 pour choisir ses employés parmi 10 000 candidats.

Il n’y a pas que la Corée du Sud qui s’intéresse à ces technologies plutôt étonnantes. Depuis l’année dernière, la multinationale anglo-néerlandaise Unilever…

Source link

Laisser un commentaire

Must Read