Planète Géo. La Grande Muraille verte contre la désertification

Dans le désert de Kubuqi, en Mongolie intérieure, le sable envaht l’asphalte. (IAN TEH / GEO)

La Grande Muraille verte de Chine, c’est le plus vaste projet écologique du monde de plantations de forêts destinées à freiner la progression du désert de Gobi, à lutter contre le réchauffement climatique global et à réparer la déforestation passée.

Un plan titanesque

L’expérience inspire bon nombre de pays touchés par la désertification, depuis les États-Unis jusqu’à l’Afrique sub-saharienne, en particulier au Niger.

En Chine, environ 20% de la superficie du pays sont déjà touchés par l’avancée du désert de Gobi, dans le nord. L’idée du gouvernement a donc été de lancer, en 1978, le projet de Grande Muraille verte.

Vue aérienne du désert de Tengger, dans la province de Gansu. (IAN TEH / GEO)

Il s’agit de planter, d’ici 2050, des arbres sur plus de 35 millions d’hectares pour former une ceinture verte d’environ 4 500 kilomètres de long sur 550 kilomètres de large.

Le magazine Géo nous en donne un aperçu, grâce au travail du photographe Ian TEH, basé en Malaisie, devenu spécialiste de l’environnement en Chine.

Les causes de l’avancée du désert

En cause : la déforestation, l’agriculture intensive et la surpopulation auxquelles s’ajoute le réchauffement climatique.

Exemple dans le district de Duolun, situé au sud-est du désert de Gobi : la surexploitation agricole et le surpâturage ont transformé la région en désert aride, explique Vincent Beiser dans le magazine Géo. S’ajoutent à cela, le changement climatique et la surpopulation : le nombre d’habitants a…

Source link