Des milliers d'habitants de Hawaï évacués après l'éruption d'un volcan

Réveillé d’un sommeil de quatre ans, le Kilauea menace des habitants de Hawaï. Environ 10 000 d’entre eux ont été invités à se réfugier, jeudi 3 mai, après l’éruption de ce volcan. C’est la première depuis 2014.

Des « vapeurs et de la lave se sont échappées par une fissure dans la zone de Mohala Street », a écrit la Défense civile locale sur son compte Facebook, un responsable local précisant qu’environ 10.000 personnes habitent la zone concernée.

Un photographe local a filmé, à l’aide d’un drone, la lave s’échappant d’une faille qui s’est ouverte, avec l’éruption, dans un quartier résidentiel.

Des tremblements de terre annonciateurs

Cette éruption avait été précédée d’une série de tremblements de terre annonciateurs. A 10H30 jeudi, une secousse d’une magnitude 5 a eu lieu au sud du Puu Oo, une des bouches éruptives du Kilauea. Elle a déclenché des chutes de pierres et une potentielle rupture dans le cratère du volcan, selon l’Institut américain de géologie (USGS).

Un bref panache de cendres était en train de se dissiper en se déplaçant vers le sud-ouest du Puu Oo, a indiqué un responsable de USGS. Les autorités ont déclaré que l’éruption pouvait contenir des « concentrations potentiellement létales de dioxyde de soufre ».

Laisser un commentaire