Des tests d’invulnérabilité dans des clubs d’arts martiaux ont fait quatre victimes en Indonésie.

Le premier test d’invulnérabilité s’est déroulé sans drame : la mort-aux-rats avalée par  trois jeunes gens ne les a pas tués. Le deuxième test a également été subi avec succès : après avoir enfourché leurs engins, des motocyclistes sont passés à plusieurs reprises sur les trois jeunes étendus à même la chaussée. Personne n’a été blessé.

Le troisième test a été un désastre : un véhicule à quatre roues, avec plusieurs passagers à bord, a succédé aux motos. Sarmento (20 ans) est mort sur place. Cruz (21 ans) est décédé pendant son transfert à l’hôpital. Fretes (18 ans) demeure dans un état critique. Les tests se sont déroulés fin février au Terminal pour autobus de Kupang , chef-lieu de province de l’est indonésien. Les trois jeunes étaient des assistants dans un club d’arts martiaux.

Un autre test d’invulnérabilité, à Jakarta cette fois, a fait deux victimes supplémentaires, deux frères âgés respectivement de 24 et 26 ans. Selon le Jakarta Post, pour prouver leur immunité, les deux frères se sont fait asperger d’acide. Ils sont morts sur-le-champ des suites d’atroces brûlures.

Laisser un commentaire