Catégories
Chine

Les responsables chinois utilisent Twitter pour diffuser la désinformation sur le Covid-19

La Chine utilise différents outils, y compris les médias sociaux, pour diffuser des théories de complot dans le cadre de sa campagne de désinformation visant à dissimuler sa responsabilité dans la propagation du virus du Parti communiste chinois (PCC) qui menace les vies humaines dans le monde entier.

Les analystes constatent que de nombreuses agences chinoises ont augmenté l’utilisation de Twitter comme moyen de propagande. Seulement au cours du dernier trimestre de 2019, le régime chinois est passé de 33 à plus de 100 comptes Twitter officiels, a indiqué Bethany Allen-Ebrahimian, journaliste d’investigation qui couvre, entre autres, le fonctionnement de la machine de propagande chinoise.

Une telle augmentation de la présence sur une plateforme de médias sociaux, en laquelle l’État-Parti chinois « ne faisait confiance » initialement, s’explique par le défi qui lui a été lancé par les manifestations à Hong Kong, a expliqué Mme Allen-Ebrahimian lors d’une vidéo conférence tenue le 2 avril par Victims of Communism Memorial Foundation. Lors du dernier semestre de 2019, Hong Kong a connu des manifestations pro-démocratie massives.

Elle a indiqué que le recours à Twitter était très hypocrite de la part du régime chinois qui interdit l’utilisation de ce réseau social à toute personne physiquement présente à l’intérieur de la Chine continentale. Des exceptions, semble-t-il, sont faites pour les fonctionnaires chinois à qui le régime peut faire confiance – ces fonctionnaires peuvent tweeter des messages « politiquement corrects », approuvés par le Parti, et qui ne risquent probablement pas d’être « corrompus ou influencés par les forces étrangères » qui pourraient tweeter en retour.

COUVERTURE SPÉCIALE SUR LE VIRUS DU PCC :

https://www.youtube.com/watch?v=b8ThaErmcXE

Bethany Allen-Ebrahimian a noté que la Chine s’est distancée de son modèle de propagande typique – le modèle qu’elle utilisait en été 2019, par exemple, lorsque le régime chinois menait une campagne de désinformation à la russe dans les médias sociaux visant les citoyens et les manifestants de Hong Kong.

Les campagnes de désinformation russes, a-t-elle expliqué, sont généralement conçues pour « déstabiliser l’environnement informatique et pour créer la confusion et le chaos dans les pays ciblés ». Les méthodes russes comprennent la propagation de « multiples théories contradictoires » et la création par des tiers de « sites de complot » visant à promouvoir des théories que l’État russe veut propager dans le domaine public.

En fin de compte, Twitter a suspendu des milliers de comptes soupçonnés être liés à une campagne de désinformation soutenue, coordonnée par le régime chinois et dirigée depuis la Chine. Facebook a également supprimé des comptes qu’il jugeait suspects pour la même raison.

Cependant, au cours des trois derniers mois, le régime chinois a utilisé Twitter d’une manière plus nuancée et avec des messages plus précis que lors de ses tentatives assez maladroites entreprises lors de la crise de Hong Kong, a souligné Mme Allen-Ebrahimian.

La chronologie de la désinformation sur le virus du PCC

Le groupe d’experts américains du Center for Security Policy…

Source link


En savoir plus sur Info Asie

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur Info Asie

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading