Catégories
Actu Chine

Taïwan affirme avoir de nouveau détecté des mouvements militaires chinois près de ses côtes

Les autorités de Taipei ont repéré 68 avions militaires et 10 navires de guerre, en une seule journée.

Taïwan a de nouveau détecté des mouvements militaires chinois près de ses côtes. Dans un communiqué publié jeudi 14 septembre, le ministère de la Défense taïwanais rapporte que « 68 avions de l’armée populaire de libération et 10 navires de la marine chinoise ont été détectés » entre mercredi et jeudi matin autour de l’île. Taipei avait déjà affirmé mercredi avoir détecté 35 avions de guerre.

Selon le ministère de la Défense, certains avions et navires se dirigeaient vers le Pacifique occidental pour rejoindre le porte-avions chinois Shandong dans le cadre d’un « entraînement maritime et aérien conjoint ». Le Shandong est l’un des deux porte-avions opérationnels de la flotte chinoise. Il avait été détecté lundi à environ 60 milles nautiques (111 kilomètres) au sud-est du point le plus méridional de l’île.

Des incursions militaires répétées

Pékin n’a jusqu’à présent pas fait de commentaires sur ces manœuvres. Mais le commandement de la région militaire occidentale chinoise, qui organise les exercices autour de Taïwan, a affirmé mercredi qu’une « unité aérienne » avait effectué un entraînement « récemment », dans un rayon de plusieurs « milliers de kilomètres », sans mentionner l’île.

Samedi, un porte-parole militaire chinois avait déclaré que les soldats chinois restaient « constamment en état d’alerte élevée » après le passage de deux navires américain et canadien par le détroit de Taïwan. La Chine a intensifié ses menaces et les pressions politiques et économiques sur Taïwan depuis l’arrivée au pouvoir en 2016 de la présidente Tsai Ing-wen, qui considère l’île comme indépendante.

Source link


En savoir plus sur Info Asie

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur Info Asie

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading