Catégories
Actu Inde

Inde : ce que l'on sait de la catastrophe ferroviaire qui a fait près de 300 morts

Le dernier bilan de cette collision fait état de 288 morts et 850 blessés. Un jour de deuil national a été décrété.

Des wagons renversés, des secouristes par centaines, des cadavres recouverts de linceuls blancs sur les rails… La situation était toujours chaotique, samedi 3 juin, après la catastrophe ferroviaire qui a fait au moins 288 morts et 850 blessés vendredi soir dans l’est de l’Inde. Communiqué samedi matin par les services de lutte contre les incendies de l’Etat d’Odisha, le bilan était toujours provisoire en raison de la présence de nombreux voyageurs pris au piège à l’intérieur des carcasses métalliques des wagons. Voici ce que l’on sait de cet accident, l’un des plus meurtriers de l’histoire ferroviaire du pays.

Trois trains sont impliqués dans l’accident

Selon Amitabh Sharma, le directeur des chemins de fer indiens, deux trains de voyageurs ont été « activement impliqués dans l’accident », survenu près de la ville de Balasore, dans l’est de l’Inde.

D’après un rapport d’inspection publié samedi, relayé par India Today, l’accident a été causé par une « panne de signalisation » survenue sur la ligne. Le train de passagers, le Shalimar-Chennai Coromandel Express, est entré dans une mauvaise boucle ferroviaire, au lieu du trajet initialement prévu vers la ville de Chennai, dans le sud de l’Inde.

Un convoi de marchandises stationnait sur le site et a été percuté par le Shalimar-Chennai Coromandel Express. Des wagons de ce dernier se sont alors retrouvés sur la voie opposée. C’est là qu’un autre train, le Howrah Superfast Express, qui voyageait de Yesvantpur à Howrah, a percuté ces wagons, aggravant l’accident.

« Le nombre de victimes sur le terrain ou de blessés est très difficile à évaluer pour le moment », a expliqué Amitabh Sharma, car de nombreux passagers étaient pris au piège dans les décombres. Les coordinateurs ont annoncé samedi soir la fin des opérations de sauvetage sur le site de l’accident.

<h2…

Source link


En savoir plus sur Info Asie

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

En savoir plus sur Info Asie

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading