Feuilleton : la flamme du pays du matin calme (5/5)

Dans ce port, dans le sud de la Corée, on appelle cette petite heure matinale l’heure de l’abondance. Chaque jour, des dizaines de tonnes de poisson sont déversées pour être vendues à la criée. La cloche, c’est le signal d’un début de vente aux enchères de maquereau. Un spectacle en langue des signes pour des transactions qui durent quelques minutes à peine. La scène est théâtrale, mais c’est bien du business. « Je suis acheteur pour un supermarché, je dois me dépêcher pour livrer, ils doivent être le plus frais possible », explique un homme présent. 

Un marché où tout peut être goûté

Des tonnes de poissons qui alimenteront tous les marchés du pays, et bien au-delà. Franck Lamache, restaurateur français, s’est installé en Corée du Sud. Un des premiers lieux qui l’ont séduit, c’est cet incroyable marché aux fruits de mer. Des centaines d’espèces de poissons et de crustacés vendus encore vivants. Du poulpe frétillant, tout peut se déguster sur place, même les créatures les plus déroutantes.

Le JT
Les autres sujets du JT

Source link

Laisser un commentaire

Must Read

Contestation à Hong Kong : les lycéens forment des chaînes humaines

Contestation à Hong Kong : les lycéens forment des chaînes humaines

Plusieurs centaines de lycéens, en uniforme et portant des masques, ont formé lundi des chaînes humaines dans différents quartiers de Hong Kong afin d'afficher leur...