En Nouvelle-Zélande, la femme politique la plus populaire du monde
La Première ministre néo-zélandaise Jacinda Ardern lors d’une conférence de presse sur le coronavirus, à Wellington le 27 avril 2020 (MARK MITCHELL / POOL)

Jacinta Ardern : il va falloir retenir ce nom. La Première ministre néo-zélandaise a encore fait hier le tour du monde des réseaux sociaux. Elle était sur un plateau de télévision, quand tout à coup, tout se met à trembler.   Elle sourit, regarde la caméra et explique « Vous voyez sans doute les choses bouger autour de moi, nous avons un petit tremblement de terre. » Le journaliste qui l’interroge à distance lui demande si elle veut continuer, et elle, tranquille, reprend le cours de son propos. Le séisme a duré 30 secondes, dans ce pays où le dernier tremblement de terre a fait 185 morts. Sa popularité atteint des sommets.

Autre exemple : la semaine dernière, les Néo-Zélandais découvrent qu’elle se rend dans un restaurant avec son mari et des amis sans avoir réservé. Et faute de place, à cause des mesures de distanciation sociale, s’en va, toujours souriante.

La tuerie de…

Source link

Laisser un commentaire