La Chine conclut le plus grand accord de libre-échange au monde

Le gouvernement chinois a déclaré lundi qu’il avait officiellement ratifié le plus grand accord de libre-échange au monde signé l’année dernière par 15 pays d’Asie-Pacifique, dont le Japon, la Corée du Sud et les 10 membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est.

La Chine espère que d’autres pays accéléreront leurs processus pour mettre en vigueur le partenariat économique régional global, a déclaré le ministre du Commerce Wang Wentao aux journalistes en marge de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale, le parlement du pays.

Le Premier ministre chinois Li Keqiang assiste à une réunion au sommet des pays impliqués dans des pourparlers pour le partenariat économique régional global en novembre 2019 à Bangkok. (Kyodo)

Dans une tentative de renforcer son influence économique dans la région, la Chine a également récemment exprimé son désir de rejoindre le pacte de libre-échange du Partenariat transpacifique, dont les États-Unis se sont retirés en janvier 2017.

Le RCEP, qui couvre un tiers du commerce et de la population mondiale, implique l’ASEAN, l’Australie, la Chine, le Japon, la Nouvelle-Zélande et la Corée du Sud. L’ASEAN regroupe le Brunei, le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

L’accord entrera en vigueur après ratification par six membres de l’ASEAN et trois des autres pays. Le mois dernier, la Thaïlande a ratifié le pacte, tandis que le cabinet japonais a approuvé un projet de loi pour emboîter le pas.

Si la zone de libre-échange est mise en pratique, les activités de commerce et d’investissement entre les pays du RCEP s’intensifieraient grâce à des mesures telles que l’élimination et la réduction des droits de douane.

Un arrangement spécial, quant à lui, a été conclu pour faciliter le retour de l’Inde, après que New Delhi, bien qu’étant l’un des membres fondateurs, ait sauté toutes les négociations depuis novembre 2019, craignant que son déficit commercial avec la Chine ne s’aggrave.

L’Inde est exemptée d’une règle interdisant les nouveaux entrants dans le cadre pendant 18 mois après l’entrée en vigueur de l’accord.

Couverture connexe:

Biden Trade Pick s’engage à travailler avec ses alliés, prudent lors de son retour au TPP

Le cabinet japonais approuve un projet de loi pour ratifier l’accord commercial du RCEP, y compris la Chine

FOCUS: Le premier mois de Biden montre de la dureté envers la Chine alors que l’examen de la politique se poursuit

Source : Kyodo News

Image par défaut
Japon Info
Publications: 8

Newsletter Updates

Enter your email address below to subscribe to our newsletter

Laisser un commentaire

Powered by VLoss