La vieille ville de Hôi An, sur la côte du Vietnam central, est classée huitième parmi les dix villes les plus intéressantes d’Asie.
Quatre Etats riverains du Mékong étudient un projet de visa unique pour les touristes étrangers. Un cinquième pays pourrait les rejoindre.
Le 6 septembre sera, à Sorgues, une journée du souvenir, en hommage aux cinq mille Indochinois qui s’épuisèrent, pendant la guerre, dans l’immense poudrerie locale.
Une réserve naturelle va être aménagée dans la province centrale de Quang Nam pour protéger le sao la, mammifère en «danger critique», et son habitat naturel.
Des trésors patrimoniaux au Cambodge, en Thaïlande, aux Philippines, en Birmanie et au Laos sont menacés de destruction.
Discret et enclavé, le Laos se porte mieux. S’il part de loin, il fait preuve d’un dynamisme assez étonnant ces dernières années.
Un milliard d’individus sur sept souffre de l’insécurité alimentaire. Ce problème est d’actualité dans certaines zones de l’Asie du sud-est et la réponse n’est pas facile.
Le Laos, où le Parti populaire révolutionnaire règne sans partage depuis 1975, surveille de très près les religions, en particulier les protestants.